William Marois, recteur de l'académie de Nantes, réagit à la baisse du nombre de professeurs