Chronique Livre: Aïda, un schizophrène et Pamela